En Français

Pour mes lecteurs francophones.

 

Qui ne rêve pas d’être riche  ? Pour la plupart des gens, c’est leur raison-d’être. La quête de l’argent. Mais pourquoi ? Qu’est-ce qui pousse la société à croire qu’être riche c’est forcément se sentir  « MIEUX » ? Il est vrai que le monde dans lequel nous vivons tourne autour de l’argent et que l’Homme en a besoin et en est dépendant. Cependant est ce que l’argent rend vraiment la vie plus facile ? Qu’est ce que le quotidien d’un riche? Toute personne se considérant comme « pauvre » ou comme faisant partie de la classe moyenne ne pourrait jamais penser qu’un riche puisse avoir des soucis. Reste qu’ils en ont et qu’être riche n’est pas toujours si facile.


Le riche ne peut pas toujours s’épanouir en société 

En effet, il y’a des codes instaurés par la société elle même qui fait qu’un riche ne peut pas parler de sa richesse sans s’en prendre plein la gueule. Que ce soit sur les réseaux ou bien dans la vie de tous les jours jamais une personne aisée ne pourra dire « Je suis grave blindé en ce moment » sans se faire insulter de tous les noms. Sauf que c’est un fait ! Il a de l’argent sur son compte, il n’a pas de questions a se poser pour le reste du mois, donc pourquoi ne peut-il pas en parler librement ? Qu’en est-il de celui qui dit «  Je suis fauché comme les blés », ou bien « Je suis à découvert » , ou encore « Je suis grave pauvre en ce moment » ? Lui on ne l’insulte pas, on ne dit pas « Mais quel connard ! ». C’est aussi parfois gênant d’avoir des choses de valeurs et de devoir les cacher par peur d’être jugé. C’est d’ailleurs un phénomène très commun aux Etats-Unis. Les femmes coupent les étiquettes de leurs vêtements, cachent les produits de valeurs par gêne devant leurs employés qui souvent eux, n’ont pas les même moyens. C’est ridicule ? Oui ça l’est, mais c’est à cause de ceux qui rendent la richesse négative.

 

Le riche est étiqueté 

Oui, alors le riche est aussi très souvent jugé à tort. « Fils à papa », « Gosse de riche », « Heureusement qu’il est riche sinon il n’aurait rien », « Riche mais débile », « Ils ont tout servi sur un plateau », « Les riches sont hautains » ou encore le fameux « Ils se vantent parce qu’ils ont de l’argent ». Alors oui, ce sont vraiment des clichés que tout le monde a sur les riches. Quelqu’un qui a travaillé de longues années, sacrifié beaucoup de temps et qui a réussi, ne mérite en aucun cas qu’on le juge à tort, même si certains font pareil et ne gagnent rien. Ce n’est pas de sa faute si lui a eu de la chance. Même cas pour les enfants de riches. On ne choisit pas de naître riche ou pauvre. Donc pourquoi s’acharner sur ceux qui ont eu de la chance ? Et une chose est sure, il y’a des riches stupides tout comme il y’a des pauvres cons.

 

Le riche peut se sentir coupable 

ZQ6YRgFGqZ9xC.gif

Un autre phénomène aussi commun chez les riches, c’est le sentiment de culpabilité vis-à-vis des pauvres. Ce ne sont bien sûr pas tous les riches qui le vivent. Cependant beaucoup se sentent démesurément mal de voir des personnes souffrir autour d’eux. Vous vous dites sans doute « Dans ce cas là, pourquoi ils ne font pas des dons ? », ils peuvent faire autant de dons que possible mais ils ne peuvent pas aider TOUT les gens qui souffrent et résoudre le problème d’inégalité dans le monde en un claquement de doigts.

Le riche ne peut pas toujours s’exprimer 

Les débats sont très compliqués pour un riche, qu’il s’agisse de débats politiques ou de des sujets de société.  La plupart des gens n’acceptent pas qu’un riche puisse donner son avis, parce que pour eux un riche ne vit pas la même vie que les autres et n’a donc rien à dire (ou à penser).

 

Le riche ne sait pas si on l’aime pour qui il est 

Les relations entre riches sont communes, à cause de tous les points cités plus tôt. Une des raisons pour lesquelles les riches ont tendance à rester entre eux, c’est parce qu’ils n’ont très souvent pas la totale conviction que leurs amis, amants sont avec eux par amour ou pure amitié plutôt que par intérêt.

 

Un psychologue américain, Dr. Davis a répondu à certaines de mes questions sur l’image de la richesse, ou plutôt des riches en société américaine.

 

«  In the USA, talking about money violates multiple cultural taboos. Other than that, there is no reason to think that rich people are more or less happy than the poor, but rather that they have different levels of happiness. Research shows that money correlates strongly with happiness up to $75K annual salary. Then the correlation weakens significantly, but there are still plenty of things to make the rich miserable. »

 

« Aux États-Unis, parler d’argent viole plusieurs tabous culturels. À part cela, il n’y a aucune raison de penser que les gens riches sont plus ou moins heureux que les pauvres, mais plutôt qu’ils ont différents niveaux de bonheur. Une recherche montre que l’argent corrèle fortement avec le bonheur jusqu’à un salaire annuel de 75 000 $. Ensuite, la corrélation s’affaiblit de manière significative, mais il y a encore beaucoup de choses pour rendre les riches misérables ».

 

Cela voudrait-il dire que plus on est riche, plus on a de chance d’être malheureux ?

La plupart des lecteurs qui me connaissent savent que j’adore « provoquer » et aborder des sujets qui fâchent. Pour ceux qui ne me connaissent pas forcément, maintenant vous savez.

Avant de commencer je pense qu’il serait intéressant d’offrir une définition à l’honnêteté, dans la mesure où cette valeur se perd de jour en jour dans nôtre société. L’honnêteté c’est tout simplement le fait d’être franc, de dire les choses TELLES QUELLES SONT. C’est une valeur respectable, ou du moins c’est une valeur qui auparavant était respectée. Mais malheureusement, j’ai l’impression que l’être humain apprécie qu’on lui mente.

Vous est-il déjà arrivé que l’on vous dise que vous êtes “méchant”,  tout cela parce que vous avez décidé de dire ce que vous pensiez vraiment de quelqu’un ?  Moi c’est à peu près tous les jours, et j’ai du mal à comprendre pourquoi dire la vérité est si difficile pour certains. Passer pour quelqu’un de dur ou de méchant à cause de ma franchise ne me dérange absolument pas.

Ce qui me dérange par contre c’est ce modèle vachement hypocrite sur lequel notre société continue à se construire. Tout le monde veut plaire à tout le monde. On veut être appréciés, et ce au point de perdre son éthique. Ça me désole vachement parce que d’une part c’est malsain, et d’autre c’est inutile.

Plaire à tout le monde, c’est ne plaire à personne dans un sens. Si on plaît à tout le monde c’est que les gens n’ont au final pas vraiment d’opinion sur nous. C’est que l’on apporte rien de nouveau.

Je dis donc stop à cette hypocrisie. Que l’on arrête de dire à tout le monde ce qu’ils veulent entendre et que l’on brise un peu les codes en montrant nos vrais visages. C’est quand même difficile de s’épanouir dans un environnement où l’on ment et fait semblant systématiquement.

Tout le monde n’est pas parfait, tout le monde n’est pas gentil, tout le monde n’est pas talentueux et tout le monde n’est pas beau.

 

Advertisements